in ,

Kooda B : un ancien partenaire de 6ix9ine condamné

Comme de nombreux autres anciens partenaires de 6ix9ine, Kooda B subit de plein fouet la collaboration de son ancien collaborateur avec le FBI. Déjà emprisonné depuis plusieurs mois, le rappeur, de son vrai nom Kintea McKenzie, a été condamné le mardi 1er décembre 2020 à 54 mois de prison pour avoir tiré sur Chief Keef en juin 2018. Un acte qu’il avait commis après que Tekashi se soit embrouillé avec un proche du rappeur de Chicago et lui a demandé de lui tirer dessus, tandis que Chief séjournait lui-même dans un hôtel new-yorkais.

Fort heureusement, l’auteur de Love Sosa s’en était sorti sain et sauf, ce qui n’a évidemment pas empêché la justice de vouloir condamner l’auteur de la fusillade, balancé par un 6ix9ine qui espérait sauver sa peau, quitte à donner les noms de tous ses anciens amis.

Kooda B a reconnu les faits

Dans un courrier adressé en octobre au juge, Kooda B avait une nouvelle fois reconnu la totalité des faits qui lui était reprochés – après avoir plaidé coupable en juin – évoquant notamment “un choix insensé”. En réponse, le magistrat en charge du dossier – le même que toute l’affaire liée à 6ix9ine lui avait reproché ses actes criminels passés, qu’il avait mis en avant à plusieurs reprises dans sa musique, ainsi que les risques qu’il avait pris récemment.

Autorisé, à quitter momentanément sa prison en raison de la crise sanitaire, alors qu’il présentait des risques importants en cas de potentielle infection, Kooda B était notamment apparu sur les réseaux sociaux, participant à une grosse soirée ou se retrouvant sans masque avec de nombreux amis. Des faits qui n’ont sans doute pas incité le juge à se montrer clément, ce dernier ayant donc choisi de l’envoyer pendant 4 ans et demi derrière les barreaux.



source : raprnb.com




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les personnes touchées par ces maladies ne doivent pas manger de pommes de terre

2020 classée parmi les 3 années les plus chaudes selon l’ONU