La ministre Cina Lawson et le Directeur général de TogoCel

L’annonce faite le 8 juin dernier par l’autorité de réglementation des télécommunications et postes (ART&P) dans un communiqué a été confirmée ce lundi 11 juin à Lomé.

C’était au cours de la cérémonie de signature de convention de renouvellement des licences 2G et 3G ainsi que l’octroi de la licence 4G aux opérateurs de téléphonie Togo Cellulaire et Moov Togo du Groupe Atlantique Telecom. Par cette convention, les deux opérateurs ont désormais carte blanche pour déployer les infrastructures adéquates et exploiter la technologie d’Internet haut débit, 4G jusqu’en 2036.

« En leur attribuant la licence 4G, le gouvernement rend possible notre ambition (…), permettre aux consommateurs d’avoir accès aux services 4G afin de disposer d’une connexion internet très haut débit-mobile, donner plus de visibilité aux opérateurs et les inciter à investir davantage (…), réaliser l’objectif de couverture 4G d’au moins 40% de la population à l’horizon 2022 (…) », a déclaré la ministre des postes et de l’économie numérique, Mme Cina Lawson.

Pour le Directeur de Togo Cellulaire, Atcha-Dedji Affo, « l’enjeu de la 4G est la qualité des services ». La balle est désormais dans le camp des opérateurs de téléphonie mobile Togocel et Moov, qui devront dans les mois à venir, offrir des services Internet de meilleure qualité et une connexion plus fluide.

Joël Dagba est rédacteur, reporter et photographe. Journaliste de formation ( Licence en Journalisme professionnel à ISICA-UL), c’est un passionné des questions d’entrepreneuriat et d’excellence (dans tous les sens du terme). Une passion qu’il a décidé de partager avec le public, en intégrant les rangs du média du jeune africain francophone L-frii. Joël Dagba est à L-frii depuis 2013.