Selon le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo, M. Pierre Laporte « Le Togo connaît un développement urbain rapide, mais les services d’infrastructures sont inadéquats dans la plupart des villes secondaires. »

Afin d’aider le pays à changer la donne, un financement de 30 millions de dollars (plus de 16 milliards de francs CFA) vient d’être approuvé à son endroit par la Banque mondiale. Destiné à appuyer le Projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU), il sera réparti en 2 volets.

-- Publicité L-FRII --

Le premier volet de ce financement permettra de rénover, réhabiliter et améliorer les infrastructures dans les quartiers mal desservis de trois villes (Lomé, Kara, Dapaong).  Le second volet permettra de renforcer les capacités institutionnelles des 7 villes les plus peuplées du pays (Atakpamé, Dapaong, Lomé, Kara, Kpalimé, Sokodé, Tsévié). Ceci, grâce à une assistance technique et à des formations en gestion durable du développement urbain.

« Avec ce nouvel investissement, il s’agit d’améliorer les conditions de vie des habitants de certaines villes. Le projet va également aider à améliorer les services d’aménagement urbain, ce qui pourrait déboucher par la suite sur d’autres investissements », a ajouté M. Laporte

Joël Dagba est rédacteur, reporter et photographe. Journaliste de formation ( Licence en Journalisme professionnel à ISICA-UL), c’est un passionné des questions d’entrepreneuriat et d’excellence (dans tous les sens du terme). Une passion qu’il a décidé de partager avec le public, en intégrant les rangs du média du jeune africain francophone L-frii. Joël Dagba est à L-frii depuis 2013.