Comme ailleurs dans le monde, le Togo n’échappe pas aux questions liées au chômage et au sous-emploi des jeunes. Selon les statistiques, le chômage au Togo touche actuellement 6,5 % de la population active et le taux de sous-emploi visible serait de 22,8 %. Et chaque année, 40.000 nouveaux demandeurs d’emploi arrivent sur le marché du travail ; une situation explosive, selon des analystes.

CNEJ, emplois, jeunes togolais, Gouvernement togolais, Coalition nationale pour l’emploi des jeunes, CNEJ, Haut Conseil pour l’emploi des jeunes, Eric Motafam Tamandja, Secrétaire permanent de la CNEJ, Pour juguler cette situation potentiellement explosive, le Gouvernement togolais, a mis en place la Coalition nationale pour l’emploi des jeunes (CNEJ). Elle est une plateforme, qui regroupe l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre le chômage des jeunes, et entend « positionner la jeunesse, gisement de compétences et de capacités d’innovation, comme un vecteur majeur d’une croissance économique accélérée et inclusive ».

-- Publicité L-FRII --

En atelier technique de mise en place des pôles thématiques ‘Emploi des Jeunes’, ce jeudi  13 septembre à Lomé, les responsables ont réitéré leur volonté de s’aligner sur le nouveau Plan National du Développement (PND), adopté en début août, pour atteindre l’objectif de création de 100.000 emplois par an sur la période 2018-2022.

Ces pôles thématiques,  qui seront une plateforme multi-acteurs, constitueront la première force de proposition en matière d’emplois au Togo.

Plus spécifiquement, en rendant opérationnels ces pôles thématiques, cela permettra de sortir des discussions et directives qui seront reversées au Haut Conseil pour l’emploi des jeunes pour une prise de décision idoine, a indiqué Eric Motafam Tamandja, Secrétaire permanent de la CNEJ.

La CNEJ étant une structure de coordination, il s’agira essentiellement de mettre les systèmes en place pour créer une synergie afin que cet objectif de 100.000 emplois par an soit atteint, a-t-il précisé.

La Rédaction