in

La famille Iglesias en deuil !

Ce mois d’avril est coloré par un évènement malheureux dans la famille Iglesias. Julio Iglesias et  son épouse Miranda Rijnsburger pleurent la perte d’un membre très cher. Elle était pour toute la famille la bonne amie et conseillère. Bref, un modèle de vie à imiter, presque une inspiration.

Ces produits alimentaires réduisent le risque de démence

Rongé par la consternation, il s’agit de la disparition de Paula Bakker, la belle-mère du chanteur, décédée des suites d’une longue maladie. Très proche de Miranda Rijnsburger, la défunte vivait à Miami, aux côtés de sa fille et de Julio Iglésias, ainsi que de leurs cinq enfants : Guillermo 12 ans, les jumelles Victoria et Cristina tout juste majeures, et les deux garçons Rodrigo et Miguel âgés de 21 et 22 ans.

Les jumelles, Victoria et Cristina ont rendu un hommage particulier à la mamie, « hier soir, le paradis a gagné un ange, je t’aime mamie » où l’on peut voir Paula Bakker, accompagnée de ses quatre petits-enfants. Cristina, elle, a suivi avec une photo intime, d’elle étant bébé, sur le bord de la plage, accompagnée de sa grand-mère « Je sais que tu veilleras sur nous tous, je t’aime pour toujours mamie ».

Togo / Coronavirus : de nouveaux patients guéris ce jeudi 23 avril

« En ces temps où la vie s’immobilise, comme si elle voulait nous dire à quel point nous sommes fragiles. En ces temps où les proches partent en étant à peine capables de dire ‘merci’ pour tant de choses, pour tant de moments inoubliables, sans même pouvoir dire ‘au revoir’ et sans même pouvoir tenir la main […]. Pour toutes les familles qui ont subi la perte d’un être cher et pour toutes les familles qui souffrent de cette terrible solitude : mon amour pour toujours ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Last night heaven gained an angel?? Ik hou van je Oma❤️

Une publication partagée par Cristina (@cristinaiglesiasr) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

SIEMPRE HAY POR QUE VIVIR, POR QUE LUCHAR En estos tiempos donde la vida se para, como si quisiera decirnos lo frágil que somos. En estos tiempos donde se van seres queridos sin apenas poderles decir “gracias” por tantas cosas, por tantos momentos inolvidables, sin ni siquiera poder decirles “adiós” y sin ni siquiera poder cogerles la mano en la despedida para decirles “gracias, gracias, gracias, gracias” por última vez, me acuerdo cuando hace cincuenta y siete años escribí esta canción. Para todas las familias que han sufrido la pérdida de alguien queridísimo y para todas las familias que están sufriendo esta terrible soledad: mi cariño para siempre.

Une publication partagée par Julio Iglesias (@julioiglesiasofficial) le




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

« Star Wars », la nouvelle série centrée sur les femmes, débarque bientôt

Prince Charles : des vidéos virales pour distraire le prince durant la quarantaine