in

La FAO s’engage pour une production de qualité

Quand l'agriculture tient une place centrale pour les habitantsTransformer, manger qualité et exporter suivant les normes internationales les produits agricoles du Togo, c’est ce qui a amené l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) à initier une formation à l’endroit d’une trentaine(30) de femmes évoluant dans la transformation des produits locaux.

L’atelier a ouvert ses portes ce lundi 22 mai à Kpalimé et est prévu pour durer 4 jours.

Pour Oyétundé Djiwa, chargé de programme à la FAO, il faut que « nos produits agricoles puissent être transformés localement, commercialisés dans le pays, dans la sous-région. Et pour le faire, il faut renforcer les capacités, surtout des femmes qui s’adonnent à cette activité ».

10 projets seront sélectionnés par la FAO pour être financés dans le processus d’exportation.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Bon maraîcher, votre fontaine de jouvence

Rendez-vous à l’IFT pour la Lomé mini maker faire