Crédit Photo : RTL

“La France est un pays où l’on humilie tranquillement les gens” : Christiane Taubira en colère, lâche des mots forts sur France Inter

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Ces morceaux de vie… Comme carreaux cassés, en librairie ce jeudi 16 septembre 2021, Christiane Taubira était le même jour invitée de France Inter.

Interrogée sur sa non présentation aux primaires de la gauche mais également sur la place que prend depuis plusieurs semaines Eric Zemmour dans le débat politique, l’ancienne ministre de François Hollande s’est mise en colère.

Dans un premier temps, elle a assuré qu’elle n’avait pas à “accorder du crédit aux pensées de Monsieur Zemmour”. Selon elle, aujourd’hui, la crise est trop importante pour faire n’importe quoi en politique. Elle estime que la gauche doit tout faire pour remporter les prochaines élections présidentielles de 2022.

“L’enjeu est colossal parce que la société a été travaillée ces vingt dernières années par des idées d’exclusion, de rejet, par une xénophobie tranquille, par une intolérance”, a-t-elle lâchement lancé.

Mais l’ancienne garde des Sceaux ne s’est pas arrêtée là. Elle a déclaré que la France est un pays où l’on “humilie tranquillement les gens”. “Dans ce pays on humilie et on trouve ça normal. Le pays reste calme alors qu’on écrase la jeunesse, alors que nous sommes tous en danger, alors que nous savons que le danger climatique ne peut pas attendre, alors que nous savons que l’injustice sociale produit de la colère, de la rage.”

Christiane Taubira assure que la France est un pays qui “humilie”

Ce sont pour toutes ces raisons qu’elle estime qu’elle ne peut pas simplement se déclarer candidate. “On sait tout cela et on ne peut pas s’amuser et simplement s’assoir et dire je suis candidat. Je ne critique pas celles et ceux qui sont candidats, je dis que moi, face à cela, je ne peux pas juste m’amuser.”

Des mots forts qui ont été suivis d’un grand silence sur le plateau de France Inter.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
PSG : Al-Khelaifi attend la réponse de Mbappé, Madrid la connaît