La Guinée-Équatoriale réclame les biens de Teodorin Obiang Junior saisis par la douane brésilienne

La Guinée-Équatoriale a exigé du Brésil qu’il rende les seize millions et plus de dollars en argent liquide et montres de luxe confisqués à une délégation accompagnant le vice-président, Teodorin Obiang Mangue Nguema.

Teodorin Obiang Nguema, vice-président de la Guinée-Equatoriale

Obiang, fils du président de la Guinée-Équatoriale, s’est rendu vendredi 14 septembre au Brésil à bord d’un jet privé.

Au moment de passer la douane, la police brésilienne trouve un million et demi de dollars d’argent liquide et quinze millions de dollars de montres de luxe dans les affaires de la délégation.

Il est tout simplement interdit d’entrer au Brésil avec plus de deux mille quatre cents dollars en espèces.

Le ministre des Affaires étrangères de Guinée-Équatoriale a qualifié la saisie d'”acte mesquin et hostile”.

Le vice-président de la Guinée-Équatoriale est sous le coup en France d’une procédure judiciaire pour blanchiment d’argent et détournement de biens publics. Il a été condamné à trois ans de prison.

Obiang Junior et son père nient avoir abusé des recettes pétrolières de la Guinée-Équatoriale.

Le fils du président Obiang Nguema est connu pour son goût somptueux, notamment les bolides de luxe, les robinets plaqués or et les œufs de Fabergé.

Plus d'articles
Togo : ShARE recrute (20 novembre 2019)