in

La justice italienne disposerait d’écoutes accablantes contre Robinho

De retour à Santos, Robinho est loin d’être tiré d’affaire. Condamné en 2017 à neuf ans de prison pour un viol en réunion sur une jeune femme albanaise lorsqu’il était encore à l’AC Milan en 2013, le joueur brésilien n’a pour le moment pas purgé sa peine pour cause d’extradition.

 

Si son retour a Santos a déjà fait fuir un des sponsors du club, son jugement en seconde instance n’a pas encore été rendu.

 

D’après Globo Esporte, un nouvel enregistrement aurait été présenté au juge. Le média brésilien rapporte notamment une discussion entre Robinho et Jairo Chagas, un DJ complice présumé :

 

« Je rigole car je m’en fous, elle était complètement bourrée, elle ne sait même pas ce qu’il s’est passé. La police ne pourra rien dire, je dirais que j’étais avec toi et qu’on est rentrés chez nous. »

Avec So Foot




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo : 2 jeunes filles victimes d’arnaque emprisonnées

« Cavani ne connait rien de la Premier League »