in

La Lune serait plus riche en eau que prévu

La Lune a longtemps été perçue comme une surface aride, jusqu’en 2008, lorsque des chercheurs ont découvert des molécules d’eau à l’intérieur de magma ramené par des astronautes des missions Apollo.

” Imaginez-vous sur la Lune, près de l’un de ses pôles : vous verriez une myriade de petites ombres mouchetant la surface, dont la plupart sont plus petites qu’une pièce de monnaie. Chacune serait extrêmement froide, suffisamment pour abriter de la glace”, décrit Paul Hayne du département d’astrophysique de l’Université du Colorado aux États-Unis.

Le télescope aéroporté de l’Observatoire stratosphérique pour l’astronomie infrarouge (SOFIA) a fourni de nouvelles données, grâce à l’observation de la Lune à une longueur d’onde plus précise qu’auparavant. Et pour la première fois, les chercheurs ont pu distinguer nettement la molécule H2O (la formule chimique de l’eau) d’un autre composé chimique (l’hydroxyle, OH) auquel elle est mélangée.

Cette eau viendrait probablement de la chute d’astéroïdes qui ont percuté la Lune, il y a des milliards d’années. Les molécules d’eau éjectées lors de la chute de ces corps seraient tombées au fond de ces cratères, où elles sont restées “piégées à jamais” par le froid, explique Francis Rocard, spécialiste du système solaire au Centre national d’études spatiales (CNES).






Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top 10 des marques les plus puissantes au monde

Coronavirus en Russie : «On marche littéralement sur la tête des morts»