in

La mère d’Emiliano Sala réclame justice pour son fils

Emiliano Sala

Le 21 janvier dernier, Emiliano Sala disparaissait dans un accident d’avion, alors qu’il rejoignait ses nouveaux coéquipiers à Cardiff, où il venait d’être transféré pour 17 millions d’euros. Deux mois après le drame, plusieurs zones d’ombre demeurent sur les circonstances de l’accident. Mercedes Taffarel, la mère du buteur argentin, s’est confiée à ‘L’Equipe’.

Emiliano, justice, Mercedes Taffarel, Bluebirds, Nantes
Emiliano Sala

“Je suis en colère. Ils n’ont pas pris soin de lui comme il le méritait”, estime-t-elle. “J’ai besoin de preuves supplémentaires pour pouvoir parler et donner des noms. Maintenant, on veut les réponses sur l’accident, sur le pilote, sur l’appareil. Sur un tas de choses qui ne nous paraissent toujours pas claires. L’enquête avance. Je pense que d’ici la fin de l’année, on saura ce qui s’est passé.” Le rôle des différents acteurs du transfert, notamment de l’intermédiaire Willie McKay, qui s’est chargé de mettre cet avion à la disposition d’Emiliano Sala, restent à déterminer.

Lire sur Real Madrid : Navas tacle Solari après le retour de Zidane !

En contact avec les enquêteurs britanniques, qui ont publié un premier rapport sur l’enquête à la fin du mois de février, Mercedes Taffarel demande à ce que la lumière soit faite sur cette affaire.
“Je réclame justice pour Emiliano. Le contrat était signé. Je ne sais pas pourquoi ils [Cardiff] ne veulent pas payer. On a vu les images, on a vu des photos. Sa signature était posée sur un papier.” La FIFA a été saisie pour le différend concernant le paiement du transfert entre les deux clubs, les ‘Bluebirds’ ayant refusé d’effectuer le premier versement dans les délais négociés.

“Bien sûr, eux aussi mènent leur enquête sur l’accident pour savoir comment cela s’est passé. Cela me semble logique. Mais il faut qu’ils honorent leur parole. La signature ne peut pas être effacée”, assure-t-elle encore, avant d’ajouter qu’elle est également en contact avec le FC Nantes. “Je suis en relation avec un représentant du club. Rarement, mais cela arrive. Nantes dit qu’il ne l’avait plus comme joueur puisqu’il avait déjà signé à Cardiff. Ils estiment qu’ils ont fait ce qu’ils avaient à faire. Et, d’une certaine façon, c’est vrai.”

“On attend de comprendre pourquoi et comment il est mort. Dans quelles circonstances il est mort. Est-ce la faute d’une négligence de l’aéroport, du pilote, de l’intermédiaire ? Cet homme [Willie McKay] n’a pas parlé avec moi. J’attends qu’il me parle. Il a discuté avec ma fille, mais pas avec moi. Et je n’ai eu aucune réponse de sa part. C’est lui qui a mis à disposition l’avion. Des messages audio ont été diffusés et montrent qu’il lui a proposé cet avion pour aller à Nantes.”

Lire aussi Burkina Faso : les terroristes s’en prennent maintenant aux enseignants

“Je veux simplement dire que je réclame justice pour mon fils. Tout simplement la vérité. Que la justice détermine s’il y a eu de la négligence, si quelqu’un s’est trompé, et qu’il paye. Que ceux qui ont quelque chose à voir avec ça payent”, conclut-elle.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box
Etudier en Franceun réseau de 6 étudiants togolais impliqués dans une affaire de falsification de documents

Etudier en France : 6 étudiants togolais impliqués dans une affaire de falsification de documents

Bénin, Togo, renforts, Claude Leroy, mardi 19 mars, Eperviers, Claude Leroyn Ecureuils, Bénin, Adebayor, Djene Dakonam, Alaixys Romao, Sheyi Adébayor,

Match Benin-Togo : le Gouvernement apporte son soutien aux Éperviers