«Là où je ne suis pas» rejoint la famille des œuvres togolaises

L'auteur Kouméalo Anaté
L’auteur Kouméalo Anaté

C’est un recueil de poèmes portant le titre ‘’Là où je ne suis pas’’, que l’écrivain et poétesse togolaise Kouméalo Anaté a livré, ce lundi 07 novembre 2016, à la résidence de l’Union Européenne à Lomé au cours d’une soirée dédicace.

Dans ce recueil de 25 poèmes sur 85 pages, troisième œuvre de l’auteur, paru aux éditions Awoudy et préfacé par le Professeur Komi Kpatcha de l’Université de Lomé, la poétesse s’y livre en abordant des thématiques comme l’exil, le départ, le voyage dans le poème ‘’Le passage’’, la vie après la mort, et la souffrance tant individuelle que sociétale. De quoi à susciter les interrogations chez les lecteurs que le titre frappe à la première lecture.

S’expliquant sur ce titre, elle déclare « Le titre de ce troisième recueil intitulé ‘’Là où je ne suis pas’’ est très polysémique. Là où je ne suis pas décrit la situation d’exil dans laquelle nous nous retrouvons souvent, soit en voyage ou pour diverses raisons. C’est également une interrogation sur notre monde, ce monde de chaos que nous vivons au quotidien, ce monde de violence et de barbarie et, je me dis que ce sont des valeurs dans lesquelles je ne me reconnais pas.»

Cette œuvre est présentée à l’occasion de la Journée internationale de l’écrivain africain célébrée chaque 07 novembre. Occasion pour l’auteur de marquer à sa manière cet événement, en attendant les activités marquant cette journée différées aux 17 et 19 novembre où plusieurs activités dont “La Nuit des auteurs” consacrée à la célébration de l’écrivain africain et togolais.

Cette cérémonie de dédicace a connu la présence du président de l’Université de Lomé, Dodzi Kokoroko et du chef de la délégation de l’Union européenne, Nicolás Berlanga Martinez. Ce dernier dans son intervention de circonstance a rappelé toute l’importance de la culture. Pour lui, « La culture est un moteur de développement».

Plus d'articles
Mesdames, voici quelques astuces simples pour perdre du ventre