La paralysie du sommeil fait partie de la catégorie des troubles du sommeil, au même titre que le somnambulisme ou les terreurs nocturnes.

Couché dans son lit, l’esprit sort lentement du sommeil lorsque l’on s’aperçoit, de manière brusque cette fois, que notre corps, lui, est incapable de bouger. Que signifie donc ce phénomène, assez fréquent parmi la population générale, mais qui peut s’avérer traumatisant.



Lire aussi : Togo : le ministère du Développement à la Base recrute pour ces 6 postes (7 juin)

La paralysie du sommeil fait partie de la catégorie des troubles du sommeil, au même titre que le somnambulisme ou les terreurs nocturnes. Il apparaît lors des phases de transition, c’est-à-dire d’endormissement ou de réveil, lors du sommeil paradoxal. La personne qui expérimente la paralysie se trouve alors consciente, mais incapable de bouger volontairement certains de ses muscles.

Le sommeil est découpé en différents cycles dont le sommeil paradoxal constitue le dernier stade. Il se caractérise par une activité cérébrale importante – les rêves dont on se souvient ont lieu à ce moment-là – mais également par une absence de tonus musculaire. Seuls certains muscles, comme les muscles respiratoires, cardiaques ou ceux des yeux, sont encore fonctionnels.

Il arrive que les caractéristiques d’un état de sommeil et d’éveil se recouvrent, faisant apparaître ici une intersection entre un immobilisme musculaire et un esprit déjà conscient. C’est pourquoi la personne est incapable de bouger.

Lire aussi : Togo : risque de pluies orageuses ce dimanche 9 juin

En plus de cette atonie musculaire, la personne peut également ressentir des impressions d’oppression, de difficulté respiratoire ou être la proie d’hallucinations. La panique peut rapidement s’installer, lorsqu’elle réalise qu’elle est incapable de parler et d’appeler à l’aide. Pourtant, tout fonctionne normalement mais, entre le rêve et la réalité, la perception de corps et de son environnement peut se trouver modifiée. Après quelques minutes, notre perception retrouvera un état normal, soit par elle-même, soit grâce à un facteur déclencheur extérieur. La panique amplifie donc le phénomène.

Lire aussi : CPI : Fatou Bensouda veut défier Trump malgré les pressions et menaces

La paralysie du sommeil peut être causée par la fatigue, des difficultés d’endormissement, de l’anxiété ou encore le décalage horaire. Bien longtemps, elle fut considérée comme un phénomène mystique. Connue dès l’Antiquité, elle fut rapidement l’objet d’études médicales mais également d’une profusion de croyances populaires cherchant à expliquer un phénomène complexe pour l’époque. Manifestations surnaturelles, fantômes, sorcières, esprits maléfiques et, même plus récemment, extraterrestres, furent mis à contribution.

Miss Togo 2019