La reine Elizabeth de nouveau hospitalisée : le palais royal donne plus de précisions sur son état de santé
Crédit Photo : Linda Ikedji

La reine Elizabeth de nouveau hospitalisée : le palais royal donne plus de précisions sur son état de santé

La reine Elizabeth II a été admise dans un hôpital mercredi après-midi pour des tests et est sortie le jeudi 21 octobre, confirme le palais de Buckingham.

Des médecins royaux ont veillé à ce que la souveraine de 95 ans soit examinée par des spécialistes à Londres mercredi après-midi, un jour après que Buckingham Palace a annoncé qu’elle annulait une visite en Irlande du Nord sur les conseils de ses médecins. L’on pense que l’équipe médicale de la reine a agi par prudence pour la faire admettre.

Le palais, qui n’a fourni aucun autre détail sur son état ou la nature des tests, a confirmé la visite à l’hôpital jeudi soir, après un reportage à ce sujet paru dans The Sun, un tabloïd britannique. Mercredi, le palais a déclaré qu’elle “avait accepté à contrecœur un avis médical pour se reposer pendant les prochains jours”.

Dans le dernier communiqué, un porte-parole du palais de Buckingham a déclaré: “La reine s’est rendue à l’hôpital mercredi après-midi pour des enquêtes préliminaires, retournant au château de Windsor à l’heure du déjeuner aujourd’hui, et reste de bonne humeur”.

Des personnes ayant des liens avec le palais ont déclaré que la décision d’annuler le voyage en Irlande du Nord était motivée par la crainte que la reine, 95 ans, soit épuisée après une série d’événements publics mouvementés, notamment une réception pour les hommes d’affaires, dont Bill Gates, au château de Windsor le Mardi soir.

Le mari de la reine, le prince Philip, est décédé en avril à l’âge de 99 ans. Elle est généralement considérée comme étant en bonne santé pour une personne de son âge, mis à part une raideur aux genoux.

Elle a été photographiée récemment se déplaçant à l’aide d’une canne lors d’une cérémonie à l’abbaye de Westminster, la première fois qu’elle l’avait fait publiquement, à l’exception d’une période en 2003 et 2004 où elle se remettait d’une opération au genou.

La reine a été une présence publique énergique depuis la mort de Philip, présidant l’ouverture du Parlement en mai, divertissant les dirigeants mondiaux lors d’une réunion au sommet du Groupe des 7 à Cornwall en juin et accueillant le président Biden et la première dame, Jill Biden, au château de Windsor par la suite.

Plus d'articles
Football : voici ce que coûte à Ousmane Dembélé son manque de ponctualité