La sanction qui risque de mettre fin à la carrière internationale de Messi

Leo Messi et la sélection argentine, une histoire d’amour tumultueuse, shakespearienne et au dernier acte qui s’éloigne inexorablement du happy end. Après un nouvel échec en Copa America 2019 marqué par les protestations et autres cris d’orfraie venant du numéro dix de l’Albiceleste et concernant un arbitrage prétendument en faveur de l’hôte brésilien, Messi fait face à une sanction gargantuesque qui menace de tacher à l’encre aussi indélébile qu’indigent son héritage.

Lire aussi : L’homme qui devait devenir le premier Noir africain dans l’espace meurt dans un accident de moto

En effet, après ses accusations très crues sur la prétendue “corruption” de l’édition 2019 du tournoi continental sud-américain, la star du Barça, qui a dévoilé une autre facette de sa personnalité cet été, pourrait bien être suspendue deux ans.

Une sanction aussi étendue verrait certainement Messi abandonner définitivement la sélection argentine et laisser un héritage amer et surtout, rachitique au niveau des trophées récoltés là où un Cristiano Ronaldo a remporté déjà deux trophées majeurs avec le Portugal avec la Ligue des Nations 2019 et l’Euro 2016. Pour rappel, Messi a déjà quitté l’Argentine à deux reprises avant de se raviser.

Un petit rappel des faits s’impose : après avoir accusé la confédération du CONMEBOL d’être “corrompue” suite à la débâcle brésilienne en demi-finale, Messi a poussé le vice jusqu’à boycotter la cérémonie de remise des médailles après le succès de l’Argentine face au Chili samedi soir dans le match pour la troisième place.

“Tout est mis en place pour que le Brésil l’emporte. En espérant que les arbitres et la VAR n’influenceront pas les choses et laisseront le Pérou avoir sa chance, mais c’est très peu probable”, avait ainsi tonné La Pulga samedi soir.

Lire aussi : Real Madrid : Eden Hazard a enfin choisi son numéro

Si le CONMEBOL décide faire respecter son règlement, Messi serait privé de toute compétition internationale lors des deux années à venir. On parle de la Copa America 2020 prévue en… Argentine (et Colombie), mais aussi, et surtout, du Mondial 2022 au Qatar. Shakespeare n’aurait pas pu rêver meilleur, ou pire en l’occurrence, acte final.

Avec Besoccer

Plus d'articles
Sécurité : le whaling, cette cyberattaque pire que le phishing