La sécurité de la sous-région ouest-africaine se prépare à Lomé

Dr. Selom K. Kassou ce mardi 22 novembre
Dr. Selom K. Kassou ce mardi 22 novembre

Lomé accueille depuis ce mardi 22 novembre, et ce, pour trois jours, la 36ème Réunion Ordinaire du Comité des Chefs d’État-major de la CEDEAO (CCEM) ouverte par le Premier ministre togolais, Dr. Selom K. Kassou.

Cette réunion, qui connait la participation de personnalités de haut rang, dont le président de la Commission de la CEDEAO, et le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le  Sahel, s’ouvre dans un contexte où la sous-région et les forces de sécurité et de défense sont confrontées à des crises sécuritaires.

Elle constitue donc l’occasion pour ces patrons des armées de la CEDEAO, de faire le point des actions menées dans chacun des États, mais aussi au niveau de la force multinationale mixte du bassin du Lac Tchad. Elle permettra également de faire le point de la participation des États de la CEDEAO aux opérations de paix afin de proposer des options à la conférence des chefs d’État et de Gouvernement qui se tient ce mois de décembre à Abuja au Nigeria.

« La rencontre de ce jour revêt toute son importance, car elle constitue une occasion renouvelée, aux professionnels dévoués que vous êtes, et à travers l’organisation sous-régionale qu’est le CCEM, de donner un nouvel élan à notre désir partagé de paix et de sécurité pour l’intégration effective et le développement harmonieux auxquels aspirent nos peuples », a déclaré le chef du Gouvernement togolais à l’ouverture des travaux.

Dans un monde en proie à la montée du terrorisme, à la violence gratuite, à la cybercriminalité, et où, les crises climatiques amplifient les problèmes sécuritaires, etc., la paix, la sécurité et la stabilité restent plus que jamais des biens précieux pour le continent africain et singulièrement pour notre sous-région, a-t-il poursuivi.

Photo de famille
Photo de famille

Clôturant sur une note d’espoir, le Premier ministre togolais a déclaré qu’il reste convaincu « que les réflexions des assises de Lomé déboucheront, à coup sûr, sur des solutions aux problèmes de sécurités auxquels la sous-région est confrontée ».

Fait important à noter au cours de la première journée de cette réunion, la transmission de témoin par le président sortant du Comité,  le Général d’Armée du Sénégal Mamadou SOW qui est à deux semaines de sa retraite, à son successeur libérien, Daniel Dee Ziankahn, général de Brigade.

Plus d'articles
USA : le sergent-chef « Captain America » se donne la mort