Photo de famille des lauréats

Aujourd’hui, dans bon nombre de pays en Afrique, il faut faire 1 à 2 heures de queue pour payer une simple facture d’eau ou d’électricité. La situation n’est moins guère intéressante au Togo. Pour la start-up togolaise SEMOA, cela est inadmissible.

Elle a donc développé un dispositif de paiement dénommé Semoa-Kiosk qui permet de régler 24h/24 ses factures d’eau, d’électricité ou son réabonnement Canal+, de recharger son compte T-money, d’acheter du crédit Togocel, Togotelecom et bientôt Moov. L’autre aspect innovant de ce service est qu’il permet aux utilisateurs de régler leurs commandes e-commerce en espèces. Un aspect sur lequel mise la start-up pour booster l’e-commerce en Afrique.

C.E.O. de Semoa, Edem Adjamagbo

Grâce à cette innovation presque unique sur le continent, la start-up Semoa a reçu deux prix ce 25 janvier à Casablanca lors de la 2e édition du concours Startup of the Year Africa. Il s’agit du “Prix Fintech Africa of the year 2018” décerné par le jury et du “Prix Spécial Diaspora 2018” décerné par Royal Air Maroc.

Ces prix ont été présentés en conférence de presse ce mardi 30 Janvier 2018 au Woelab 0.

L’objectif de cette conférence était de partager avec les start-ups togolaises le parcours de Semoa et le concours start-up of the Year Africa, afin de les inciter à postuler elles-aussi à la prochaine édition.

Pour le C.E.O. de Semoa, Edem Adjamagbo, les start-ups au Togo ont toutes les potentialités pour construire un écosystème digital solide, viable et rentable. C’est pour cela qu’ils ont tenu à leur présenter ces prix afin de stimuler davantage leur créativité et de les encourager à repousser leurs limites.

La Rédaction