Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a déclaré qu’il s’oppose à l’exclusion de Huawei du marché de la 5G. Selon lui, l’Allemagne prendrait jusqu’à 10 années supplémentaires à construire son réseau 5G sans la présence du géant technologique chinois.


Huawei envisage d’installer sa première usine 5G en Europe

Selon le ministre, aucune entreprise allemande n’est capable de construire un tel réseau, et seulement deux entreprises en Europe le sont. « Je ne pense pas que nous puissions établir un réseau 5G en Allemagne sans la participation d’Huawei », a-t-il déclaré au Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il a évoqué l’idée de mettre en place des « filets de sécurité » supplémentaires, sans mentionner quelles pourraient être ces mesures.

Malgré les sanctions américaines, Huawei affiche un bon chiffre d’affaires sur les 9 premiers mois de 2019

Il affirme également partager le point de vue d’Angela Merkel sur ce sujet. La chancelière allemande avait déclaré en octobre 2019 qu’elle ne comptait pas limiter la concurrence, tout en exigeant des mesures strictes de sécurité. Une décision qui ne fait pas l’unanimité au sein de son propre parti, les conservateurs, et encore moins du côté des sociaux-démocrates, indique le quotidien allemand.