L’atterrissage (très) mouvementé de Vladimir Poutine raconté par son pilote

Le président russe Vladimir Poutine aurait passé un moment difficile lors d’un vol qui l’emmenait de Moscou à Saint Petersbourg. Le fait est rapporté à la chaîne de télévision russe NTV par Vladimir Fedorouchkine, ex chef de l’équipe spéciale de vol du président russe.

Lire sur : Robert Mugabe : le billet de 100.000 milliards de dollars, c’était lui !

L’incident a eu lieu alors que Poutine se trouvait dans l’avion présidentiel, un Iliouchine Il-96-300PU gros porteur transformé en avion présidentiel avec tout le luxe afférent.

Un décollage en pleine turbulence

Déjà au décollage à à peine 10 mètres du sol, l’avion présidentiel avait été pris dans « une forte turbulence » due au mauvais temps à Moscou. « Les vents étaient si violents. Mais nous décollons. Et à la hauteur de 5 à 6 mètres, nous nous sommes retrouvés au cœur d’une forte turbulence » déclare le pilote. Les pilotes ont dû piloter l’avion pendant tout le vol sans faire intervenir le pilotage automatique et le manche était limité au tiers de son amplitude.

Lire sur : 20 hommes par jour, 22 ans de service, la plus vieille prostituée arrête sa carrière !

Un atterrissage compliqué

L’atterrissage à Saint-Pétersbourg ne s’est pas mieux passé pour l’avion présidentiel. La pluie battait son plein et la piste d’atterrissage était plutôt mouillée. Le pilote confie que l’avion avait une probabilité de sortie de piste de « 90% ». «À Saint-Pétersbourg il pleuvait, l’eau était presque sur la piste d’atterrissage. Et nous avons un manche qui ne tourne que d’un tiers, pour le virage que nous devons faire lors de l’atterrissage», a déclaré Vladimir Fedorouchkine qui a bien pris soin de ne pas donner la date de ce tumultueux vol.

 

Avec La Nouvelle tribune

Plus d'articles
Togo – Bac II 2019 : 40.031 nouveaux bacheliers pour un taux de réussite de 54,21%