Le PSG n’a pas manqué ses débuts en Ligue des Champions ce mercredi. Alors qu’on lui promettait une soirée délicate face au Real Madrid en raison notamment de plusieurs défections importantes qui ont touché son effectif (Cavani, Mbappé et Neymar), le champion de France a fait plus que répondre aux attentes contre le club le plus titré de l’Europe.

Porté par un Angel Di Maria en état de grâce, les joueurs de la capitale l’ont emporté fort logiquement 3-0.



Lire aussi: Togo : Nominations en Conseil des ministres ce mercredi 18 septembre

Une première période parfaite

Il n’a pas fallu attendre longtemps avant de voir les Parisiens prendre les devants à la marque. Dès la 14e minute, le plus dur a été fait avec une belle action collective qui fut conclue d’un joli pointu par El Fideo. C’était la première grosse opportunité des locaux, et elle a fait mouche, tandis que le Real a manqué l’ouverture du score juste avant à cause d’un brillant arrêt de Keylor Navas.

Lire aussi: Voici les explications de quelques locutions latines les plus utilisées en français

A 1-0, le PSG a encore plus gagné en confiance, devenant maitre des débats. Le Real n’était pas ridicule, mais avait beaucoup de mal à franchir le dernier rideau francilien, la faute notamment à Idrissa Gueye, auteur d’un travail de récupération exceptionnel devant la défense. Les hommes de Tuchel dominaient donc, et c’est sans surprise qu’ils parvenaient à doubler la mise à la 33e. En verve, c’est encore Di Maria qui s’est chargé de trembler les filets. D’une frappe sèche du gauche à l’entrée de la surface, suite à un service latéral de Gueye, il trompait une nouvelle fois Thibaut Courtois.

Deux buts refusés pour le Real

Avec deux buts de retard, les Merengue étaient dans le dur. Mais, ils auraient pu se relancer immédiatement, s’il n’y avait pas eu la VAR pour annuler un but de Gareth Bale où le Gallois s’est fait aider de la main. La technologie a secouru les Parisiens, et c’est tant mieux car cela aurait pu changer la physionomie du match.

En deuxième mi-temps, un autre but madrilène a été refusé par l’arbitre. À un quart d’heure de la fin des débats, Karim Benzema a trouvé la faille, mais il y a eu une position d’hors-jeu d’un de ses coéquipiers au préalable. Un autre tournant qui fut défavorable au Real, surtout que la fin de match parisienne a été poussive. Mais, c’est le signe peut-être que l’Europe est en train de sourire enfin aux Franciliens. Pour une fois, ils ont accompli leur devoir, s’offrant même le luxe d’aggraver l’addition grâce à Thomas Meunier dans les arrêts de jeu, et il n’y a pas eu d’évènements contraires pour enrayer leur bonne marche. Il reste à espérer que cette entrée en matière idyllique augure la suite de l’épreuve pour Thiago Silva et ses coéquipiers.