Joaquin “El Chapo” Guzman


Joaquín “El Chapo” Guzmán, le célèbre baron de la drogue, promet de ne tuer aucun juré lors de son prochain procès devant la Cour fédérale, a déclaré son avocat.

Les procureurs ont demandé au juge de la Cour fédérale de Brooklyn, Brian Cogan, de constituer un jury anonyme et de fournir aux membres des gardes armés en provenance et à destination d’un lieu sûr pendant le mois de procès qui devrait commencer en septembre 2018.



Selon le New York Post, la requête de l’accusation a cité la longue histoire de la violence du chef de la drogue et les cas dans lesquels il aurait tenté de tuer des témoins passés.

Le chef du cartel de Sinaloa est confronté à une série d’accusations, notamment d’entreprise criminelle et de trafic international de cocaïne.

Cependant, donner aux jurés des protections spéciales “envoie le message à chaque juré qu’il ou elle a besoin d’être protégé de M. Guzmán. A partir de là, les membres du jury pourraient déduire que M. Guzmán est à la fois dangereux et coupable “, a indiqué l’avocat de la défense, A. Eduardo Balarezo.

Balarezo aurait déclaré que le gouvernement fondait ses craintes sur de simples allégations de comportement violent de Guzmán, basées sur des “déclarations non vérifiées et suspectes de la part des anciens collaborateurs de M Guzmán, cherchant à réduire leurs propres peines”. Il a suggéré, pour éviter ces allégations, que les médias soient empêchés de rapporter leur identité au public pour que les membres ne soient pas pris à partie.

Le juge Brian Cogan doit se prononcer sur la motion avant le début du procès.

Pour rappel, les autorités mexicaines avaient arrêté Joaquin Guzman, surnommé “El Chapo”, le plus important narcotrafiquant mexicain, en janvier 2016, après son évasion rocambolesque d’une prison de haute sécurité six mois plus tôt. Au départ, simple paysan qui cultivait de la marijuana, El Chapo est devenu au fil des années l’un des hommes les plus riches de la planète avec le trafic de drogue.