Le bistouri n’est pas sans danger !

le-bistouri-nest-pas-sans-dangerLes techniciens en instrumentation chirurgicale ont suivi une session de formation et de perfectionnement sur des thématiques relatives aux risques et dangers liés à leurs professions, notamment les accidents d’exposition du sang, ce week-end à Lomé.

‘Dans les blocs opératoires, la piqûre d’une aiguille ou lame de bistouri expose à des infections et maladies telles que le VIH/SIDA, l’Hépatite B, etc. Il faut donc instruire les instrumentistes afin qu’ils soient plus outillés pour éradiquer au mieux ce problème si récurrent’, a expliqué le président de l’Association des Techniciens en Instrumentation Chirurgicale, Olivier Amouzou.

Bernard Adzorgenu

Plus d'articles
Lutte contre la Covid-19 : David Beckam prête main forte à l’Unicef