Tanko Timati

Alors que de nombreux pays dans le monde ferment leurs frontières aux immigrants, le Canada envisage de faire le contraire.

Le pays va ouvrir ses frontières à un million de nouveaux immigrants, selon un rapport déposé au Parlement par Ahmed Hussen, ministre de l’immigration, des réfugiés et de la citoyenneté.

Idée de Cadeau pour la Pâques
Canada, immigrants, frontières
Ahmed Hussen, ministre canadien de l’immigration

« Grâce en grande partie aux nouveaux arrivants que nous avons accueillis tout au long de notre histoire, le Canada est devenu le pays prospère et dynamique que nous apprécions tous. Les immigrants et leurs descendants ont apporté une contribution inestimable au Canada, et notre futur succès dépend de notre capacité à continuer de veiller à ce qu’ils soient accueillis et bien intégrés », indique le rapport.

Ahmed Hussen est aussi un immigrant. Il est arrivé au Canada en 1993, à l’âge de 16 ans, en provenance de la Somalie alors déchirée par la guerre.

Selon le rapport, le Canada a accueilli en 2017 plus de 286 000 résidents permanents, dont 44 000 réfugiés établis, des personnes protégées et des personnes admises pour des motifs d’ordre humanitaire et de politique publique.

Le gouvernement fédéral a annoncé le 31 octobre dernier son nouveau plan pluriannuel pour la période 2019-2021. Il relève légèrement les seuils prévus, à 330 800 immigrants en 2019 et à 341 000 immigrants en 2020. Et il affiche une cible ambitieuse pour 2021, à 350 000 immigrants soit près de 1% de la population canadienne totale.

« Cette augmentation nous aide également à améliorer le service, car nous avons été en mesure de pallier des défaillances dans notre système d’immigration. Parmi les principaux résultats, nous avons entre autres: la réunification des conjoints et des autres membres de la famille dans un délai de 12 mois, la réduction du délai de traitement des demandes de citoyenneté de 24 à 12 mois et le traitement des demandes des fournisseurs de soins en moins de 12 mois », affirme M. Hussen dans son rapport.

Ce nouveau plan “soutient les entreprises et les employeurs canadiens en leur assurant d’avoir accès à la main-d’œuvre qualifiée dont ils ont besoin pour stimuler l’innovation, et nous aide à maintenir notre pays à l’avant-garde de l’économie mondiale” a expliqué Ahmed Hussen, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.