in

Le club RFI Togo alerte les populations sur la consommation des faux médicaments et ses dangers 

Le club RFI Togo reste déterminé quand il s’agit de la lutte contre les phénomènes sociaux qui portent atteinte aux sociétés. Il a organisé une conférence débat, le 23 août à Lomé, pour sensibiliser la population sur les dangers liés à la consommation des faux médicaments. 

« Le faux médicament, c’est quand des individus s’érigent le droit de fabriquer des choses qu’ils appellent médicaments et qui n’en sont pas de vrais médicaments. Cette pratique est un fléau social », renseigne Docteur TCHALLARE Zimare, Pharmacien et membre de l’ordre national des pharmaciens du Togo. Vu l’importance de ces produits, «leur manipulation doit être faite sous contrôle », a-t-il rappelé.

Lire aussi : Miss Togo 2019 : le public ensorcelé par l’éclatante prestation de Toofan

La prise des faux médicaments peut entraîner une résistance accrue aux vrais médicaments, de nouvelles maladies, des handicaps ou la mort. Le Club RFI Togo voudrait donc prévenir le mal en organisant une sensibilisation. Cette activité, qui vient mettre en garde la population contre l’usage de ces produits dangereux à la santé, ouvre ainsi les portes de la 5eme édition de la campagne baptisée “campagne de sensibilisation sur les faux médicaments”.

Lire aussi : Togo : le respect des droits de l’Homme au cœur d’un débat entre forces de l’ordre et acteurs civils

« Il y a des substances dans le faux médicament qui vont entraîner d’autres effets dans l’organisme. Dans ces produits, la quantité de substances qui doit traiter la maladie n’est pas suffisante », révèle TCHALLARE Zimare, avant d’ajouter que « cela va faire que le germe qui devrait être combattu, détruit et tué par le médicament devient plus fort. À la longue, quand vous prenez ce médicament, ça ne dit plus rien au germe parce qu’il est habitué ».

Le Club RFI invite donc la population à éviter les faux médicaments, car leurs effets sur la santé sont désastreux. La sensibilisation ne se limite pas qu’à Lomé. Le club sillonne également d’autres villes. En 2016, il était à Kara (420 km de Lomé), pour le même objectif.



Togo : les cadres du ministère de l’enseignement primaire et secondaire s’activent pour la bonne gestion des finances publiques

Communauté, Tijaniya, Togo, quartier Forever, Lomé, mosquée, El Hadj Amad, élection, législatives,

Togo/Hadj 2019 : retour des premiers pèlerins, 2 décès enregistrés