in ,

Le CNJ, l’ARMP et le FAIEJ pour la cause de la jeunesse togolaise

Le CNJ, l’ARMP et le FAIEJ pour la cause de la jeunesse togolaise‘Constitution de la soumission’, c’est autour de ce thème que sont réunis une centaine de jeunes chefs d’entreprise togolais depuis ce lundi 23 mai, et ce, pour neuf jours, dans le cadre d’une formation sur les marchés publics.

Elle est initiée par le Conseil national de la Jeunesse (CNJ) avec l’appui du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) et de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

Il s’agira au cours des différentes sessions, de les outiller pour maitriser les outils de la commande publique afin de saisir les opportunités qu’offre ce secteur.

Pour Régis Lidawouessodjolo Batchassi, Président du CNJ, cette initiative émane de l’agenda du Conseil qui vise à sensibiliser les jeunes sur les dispositifs d’accompagnement mis en place par le Gouvernement et ses partenaires en leur faveur, et ainsi, favoriser leurs insertions socioprofessionnelles.



L’analyse d’un dossier d’appel d’offre et de ses composantes, les besoins et les attentes des autorités contractantes qui sont les ministères et des sociétés d’Etat, ainsi que les droits et obligations des soumissionnaires, sont entre autres sujets, qui seront abordés au cours des sessions.




Ad Banque Atlantique

20 % des entreprises utilisent la facture normalisée au Togo

Sécurité maritime : le Togo anticipe sur les menaces