Le déclin de l’intelligence humaine prédit par des chercheurs

L’augmentation des concentrations de gaz carbonique dans l’atmosphère risque d’affecter les capacités cognitives humaines. Telle est la conclusion tirée par une équipe de chercheurs américains de l’Université du Colorado à Boulder (Colorado School of Public Health et de l’Université de Pennsylvanie). Selon les résultats de leur étude, les capacités intellectuelles connaîtraient une baisse allant de 25% à 50% d’ici 2100.

Pourquoi notre cerveau ne se souvient-il pas de tout, pour toujours?

Les chercheurs ont examiné l’impact de l’augmentation des niveaux de CO2 sur l’apprentissage en classe. Des expériences précédentes avaient démontré qu’une concentration élevée de dioxyde de carbone affectait les capacités mentales. Le problème pouvait néanmoins être facilement résolu en ouvrant les fenêtres pour laisser entrer un peu d’air frais. Cependant, l’effet de l’air frais avec une grande quantité de CO2 n’était alors pas connu.

Les 5 cadeaux de Noël que tous les fans de “Game of Thrones” voudraient avoir

Les spécialistes ont envisagé deux scénarios. Dans le premier, l’humanité réduit la quantité de gaz à effet de serre émise dans l’atmosphère. Dans le second, les émissions restent inchangées. Il s’est avéré que les capacités cognitives des étudiants étaient réduites dans les deux cas, bien que selon les conclusions des chercheurs, dans le meilleur des cas, la baisse des capacités intellectuelles serait de 25%, contre 50% dans le pire des cas d’ici 2100.