« Le diable est dans les détails », Nathalie Yamb dézingue Kako Nubukpo et explique pourquoi elle n’ira pas au colloque de Lomé

L’économiste togolais, Kako Nubukpo, a annoncé en début avril que les Etats généraux de l’ECO se tiendront du 26 au 28 mai prochains.

Au rang des personnalités attendues à l’Université de Lomé, on cite : Serge Ekue, Lionel Zinsou, Carlos Lopes, Wilfrid Do Rego, Mamadou Koulibaly, Koffi Ahadzi-Nonou, Alioune Sall, Caroline Roussy et Nathalie Yamb, la dame de Sotchi.

Dans une vidéo postée ce mercredi 12 mai 2021, cette dernière explique qu’elle ne fera pas le voyage sur Lomé, dévoile ses raisons et s’en prend à Kako Nubukpo ainsi qu’à la France-Afrique.

« Quel sérieux peut-on accorder à un évènement qui est censé réfléchir à une monnaie ouest-africaine mais qui exclut tout intervenant ou représentant des banques centrales du Nigeria, Serria Leone, Gambie, ou encore la Guinée, qui sont tous membres de la Cedeao, et qui ont été écartés par Nubukpo » , s’est interrogée Nathalie Yamb.

Et de poursuivre : « Sachant qu’il y a 7 monnaies dans l’UEMOA, je me demande comment on peut envisager aboutir à des solutions pertinentes à proposer aux Chefs d’Etat de la zone, en faisant abstraction de 6 pays dont le Nigeria, la principale économie d’Afrique ? »

La femme politique et activiste a ensuite évoqué les raisons qui, selon elle, sous-tendent la tenue de ce colloque. « Il s’agit de faire de la publicité et légitimer l’ECO de Macron. Cette parodie de monnaie qui reste arrimée fixement à l’Euro et reste téléguidée par Paris. Les vrais adversaires du FCFA ne sont pas vraiment conviés pour faire autre chose que de la figuration » , a-t-elle notamment laissé entendre.

La vidéo à découvrir ici

Plus d'articles
Togo-concours de recrutement dans la fonction publique, secteur de justice : la liste des candidats retenus disponible