in

Le divorce entre Mohammed VI et son épouse annoncée officiellement

Le roi du Maroc Mohammed VI et Lalla Salma

Dans une sortie inhabituelle, l’avocat français du Palis royal, Eric Dupond-Moretti, a adressé, au nom du roi Mohammed VI et de la princesse Lalla Salma, une mise au point au magazine people « Gala », accusé de relayer des « assertions graves » sur la famille royale, a-t-on appris de Mondafrique.

Lire aussi Togo : des écoles clandestines risquent la fermeture

Par le biais de leur avocat français, Mohammed Vi et Lalla Salma ont conjointement réagi le 20 juillet à la publication d’un article par « Gala » qui de façon mensongère relayait des fausses informations sur leurs relations. « Le roi du Maroc Mohammed VI et son ex-épouse Lalla Salma font conjointement savoir que les rumeurs de fuite ou de séquestration d’enfants qui circulent depuis le début du mois de juillet sont intolérables ».

Lalla Salma, « l’ex épouse »

Cette réponse au magazine des stars et des célébrités n’aurait pas eu autant de visibilité médiatique si le communiqué n’avait pas utilisé le qualificatif d’ « ex épouse » à propos de Lalla Selma. Des rumeurs circulaient en effet sur une possible séparation entre le roi et son épouse.

Lire aussi Un nouveau Guide pour les Ewe du Togo

Désormais, le Palais royal a reconnu (presque) officiellement le divorce entre le Roi du Maroc et la princesse. Le site « Le360 », considéré comme très proche des autorités, a désigné Lalla Salma comme la « mère des enfants » de Mohammed VI et son « ancienne épouse ».



Huawei s’apprête à supprimer des centaines d’emplois aux États-Unis

Après l’Afrique du Sud, le Kenya exprime à son tour sa confiance en Huawei

Affaire de montres de luxe du roi du Maroc volées : 15 personnes jugées

Maroc : 20 ans de règne de Mohammed VI en 10 chiffres clés