Le fabricant de “La Vache qui rit”, se donne un nouveau défi

Le groupe Bel, fabricant des fromages en portion La Vache qui rit, Kiri, Babybel et Boursin, entend «rééquilibrer» son portefeuille en développant des propositions sans lait, moins émettrices de gaz à effet de serre, a-t-on appris ce mardi 13 octobre.

 

«On sait que les protéines animales sont gourmandes en termes de CO2, alors on végétalise nos gammes», a déclaré à l’AFP le PDG Antoine Fiévet, en marge d’une conférence de presse.

 

“Un Boursin 100% végétal  à base de matières grasses issues de la noix de coco et du colza  sera vendu à compter de la fin du mois d’octobre aux États-Unis sur la plateforme Amazon Fresh, avant d’être étendu au reste des distributeurs américains”, a rapporté Cécile Béliot, directrice générale adjointe du groupe.

 

Pour Antoine Fiévet, il ne s’agit pas d’opposer les produits laitiers à ceux d’origine végétale mais de «construire le meilleur des deux mondes» au moment où les consommateurs sont appelés à «réduire la part de l’animal au profit du végétal» pour des raisons nutritionnelles et de protection de la planète.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Populariser l’accès au haut débit