Le ‘‘facesitting’’ : cette pratique se3uelle pour prendre son pied

On manque le plus souvent d’idée en matière de sexe et on finit par s’adonner à la routine, les mêmes positions sexuelles. Mais la routine ça ennuie, alors le facesitting vous aidera à tester de nouvelles choses à 2. 

En effet, le facesitting consiste à s’asseoir sur le visage de son ou de sa partenaire pour recevoir du sexe oral (cunnilingus, fellation ou anulingus). À l’origine, cette pratique sexuelle était réservée à la communauté BDSM, davantage familière de domination, notamment féminine. C’est une pratique progressiste est ouverte à tou·te·s, peu importe l’identité de genre, l’orientation sexuelle et le sexe. On parle de « queening » lorsque la personne assise s’identifie comme une femme ou est dotée d’une vulve, et de « kinging » si elle s’identifie comme un homme ou possède un pénis.

Comment pratiquer le facesitting ?

Si le facesitting a de quoi attiser la curiosité, beaucoup sont celles et ceux qui n’osent pas sauter le pas, car chevaucher le visage de son ou sa partenaire a de quoi impressionner. Avant d’oser le kinging/queening, voici quelques conseils :

Parlez-en à votre partenaire

Si l’idée de recevoir ou donner du sexe oral de cette façon vous intrigue, on vous recommande d’en discuter avec votre partenaire. N’hésitez pas à lui faire part de vos désirs et proposez-lui tout simplement de tester cette nouvelle position à 2. Si c’est le fait d’exposer de manière frontale votre sexe à votre partenaire qui vous intimide, vous pouvez éteindre les lumières ou opter pour un éclairage plus tamisé.

Mettez votre poids sur vos genoux

Chevauchez son visage avec vos jambes et utilisez vos genoux pour prendre appui et faire des mouvements d’ondulation. Vous n’êtes ainsi pas réellement assis·e sur sa tête (ce qui pourrait être dangereux pour votre partenaire), mais vous vous aidez de la force de vos jambes et cuisses pour rester au-dessus.

Aidez-vous de la tête de lit

Pour faciliter l’équilibre, le partenaire dominant·e peut s’appuyer sur le mur ou la tête de lit pour plus de soutien. De cette façon, vous n’avez pas à vous soucier de votre équilibre et pouvez plutôt concentrer toute votre attention sur votre plaisir.

Variez la pression des mouvements

Le facesitting permet de prendre vraiment part au sexe oral. Vous pouvez faire des mouvements lents de hanches en avant et en arrière ou faire des cercles sur le visage de votre partenaire, ainsi que le guider sur le type de caresses orales que vous souhaitez. Vous avez également le pouvoir de contrôler la pression, l’intensité ou la profondeur, en vous rapprochant ou en vous éloignant de son visage.

Créez un signal

L’une des préoccupations de certaines personnes concernant le facesitting est qu’elles pourraient écraser le visage de leur partenaire. Cela a peu de chances de se produire, mais si ça vous inquiète, vous pouvez créer un signal pour que votre partenaire puisse communiquer lorsqu’il ou elle a besoin d’une pause. Cela peut être une petite tape sur votre cuisse ou un geste de la main.

Testez différentes positions

Il existe diverses façons de chevaucher son ou sa partenaire. Expérimentez de face, de dos, ou même sur le côté pour voir quelle position vous préférez.

Faites savoir à votre partenaire que vous appréciez

L’idée d’être exposé·e de cette manière peut mettre certaines personnes mal à l’aise, mais il y a de fortes chances que votre partenaire en profite tout autant. Le facesitting est une pratique extrêmement excitante pour les deux partenaires. N’hésitez pas, l’un·e comme l’autre à manifester votre plaisir et vous complimenter pendant l’acte.

https://www.instagram.com/p/CJUQUWWhoEg/?utm_source=ig_embed

Avec  aufeminin

Plus d'articles
Patrice Talon : cette “initiative” qui fera de lui un candidat en 2021