“Le Forum présidentiel de la jeunesse n’est pas relégué aux calendes grecques”, rassure le Prof Dodzi K. Kokoroko

Vue partielle des jeunes délégués au cours de l’atelier

Les préparatifs pour la tenue effective du forum présidentiel de la jeunesse s’affinent davantage. En prélude à la date fatidique, qui pour l’heure est inconnue, une soixantaine de jeunes délégués (soit 50 venus des différentes régions et 10 du Grand Lomé) se concertent à Lomé.

Une nouvelle qui tranche avec les soupçons des uns et des autres à l’heure où les supputations vont bon train quant à la tenue effective de ce forum. Mais, le président du Comité national d’organisation, Prof Dodzi Komlan Kokoroko se veut rassurant : ” Le forum présidentiel n’est pas relégué aux calendes grecques”.

Ce samedi, 28 avril à Lomé, dans le cadre de la continuité des préparatifs, le comité national d’organisation en compagnie des jeunes procèdent à la validation des résultats des ateliers régionaux préparatoires qui se sont tenus sur toute l’étendue du territoire depuis le 5 mars dernier. Elle fait suite à la participation de ces délégués aux festivités marquant la célébration des 58 ans d’indépendance du Togo.

Inscrit dans une dynamique d’appropriation et de concertation, cet atelier se veut un cadre idéal et propice à l’élaboration des synthèse des recommandations formulées au cours des fora régionaux et recueillir les contributions des délégués venus des différentes régions afin de définir des sujets pertinents qui seront discutés lors des échanges avec le Président de la République au cours du forum présidentiel de la jeunesse.

Une occasion qui sera saisie aussi pour discuter du format du forum, des conditions d’accès au forum et aussi outiller les jeunes participants pour en faire des leaders et relais pour la communication sur les enjeux et l’importance du forum présidentiel de la jeunesse auprès de leurs communautés respectives. Mais, pour le comité d’organisation, les jeunes doivent à l’issue de cet atelier pré-forum arriver à faire le point des acquis actuels pour proposer des approches nouvelles et innovantes qui iront dans leur avantage.

“Il faudrait que les jeunes arrivent à apprécier l’existant, ensuite, se projeter pour définir où ils veulent aller et le soumettre à la première autorité (le Président) pour qu’ensemble avec les mécanismes qui sont en train d’être créés, arriver à avoir une politique cohérente qui prenne en compte les aspirations pour l’épanouissement de la jeunesse”, a précisé le vice-président du comité d’organisation du Forum, John Kameti-Ati

Amélioration des conditions et critères d’accès aux mécanismes d’appui de l’État, politique de l’État pour une meilleure inclusion des jeunes entre autres sont les questions au menu du forum présidentiel qui se tient incessamment au cours de l’année 2018, en fonction de la disponibilité du président de la République.

Plus d'articles
Les emplois émergents en 2019 selon LinkedIN