>

Le Japon veut réclamer un siège permanent pour l’Afrique à l’ONU

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

L’Afrique va-t-elle enfin avoir une place permanente au Conseil de sécurité des Nations unies ? La décision n’est pas encore prise.

Toutefois, ce dimanche 28 août 2022, le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, s’est engagé lors d’un sommet Japon-Afrique à Tunis à faire pression pour que ce rêve devienne réalité.

« Pour agir de façon efficace » et consolider la paix et la sécurité en Afrique, « il est urgent de remédier à l’injustice historique » de l’absence d’un siège permanent pour l’Afrique à l’ONU, a déclaré Fumio Kishida, en visioconférence depuis Tokyo.

Au Conseil de sécurité en 2023 et 2024

Le Japon entend « créer un environnement où le peuple africain pourra vivre en paix et sécurité afin que le continent puisse se développer », a-t-il expliqué.

« Le Japon va renforcer son partenariat avec l’Afrique » et, l’an prochain, quand il sera au Conseil de sécurité avec un siège non permanent (2023 et 2024), il plaidera pour la réforme. Ce sera « un moment de vérité pour les Nations unies », a ajouté le Premier ministre japonais, resté à Tokyo pour cause de Covid-19.

Avec 20minutes