Salomon Mbutcho

‘’Le Komiçariat’’ de Salomon Mbutcho, l’œuvre qui révèle les failles de la justice africaine

Parmi tous les secteurs en Afrique, celui de la justice est assez délicat. Les institutions qui le composent possèdent certaines failles qui les rendent inaptes à remplir efficacement leurs missions. L’auteur Salomon Mbutcho a entrepris une démarche de constat à travers son roman « Le Komiçariat ». Découvrez plus en profondeur de quoi il en retourne !

Synopsis du roman

Dans « Le Komiçariat », il y est raconté l’histoire d’Alassane et Alfred qui sont tous deux des commerçants. Ces deux jeunes personnes sont, l’une comme l’autre, aussi performantes que réfléchies dans leur domaine. Pourtant, leur vie va prendre une toute autre tournure. Tout débutera par de simples malentendus commerciaux pour déboucher à la case prison. Les deux jeunes hommes feront donc la découverte d’un autre univers tout aussi particulier qu’atypique.

Alassane et Alfred devront développer un instinct de survie à toute épreuve. Dans ce Nouveau Monde, qui se trouve être cruel et tabou, ils devront s’adapter et grandir. Bien que ce soit un récit assez mélodramatique, l’ouvrage permet de faire une mise au point du secteur judiciaire. Il se focalise également sur la vie des prisonniers dans les pénitenciers. « Le Komiçariat » est disponible sur Amazon, Kindle et d’autres plateformes d’achat de livre en ligne.

Voici quelques liens pour l’obtenir :

Que savoir sur l’auteur, Salomon Mbutcho ?

Né le 29 août 1969 à Dakar, Salomon Mbutcho est un homme marié et père de famille. Il est le vice-président et fondateur de Mortgage Trust & Investments SA. Son domaine de prédilection est le financement de projets immobiliers. Grâce à son vécu, son expérience, et sa passion pour l’écriture, il a fini par devenir un écrivain. Sa plume reste sensible malgré toute la force qui s’y trouve.

Salomon Mbutcho sait transmettre toutes ses émotions et connaissances à travers ses romans d’aventures. Au travers du récit de deux personnages dans « Le Komiçariat », Salomon Mbutcho vous donnera des émotions assez fortes et ce n’est que la première partie de cette histoire. Malgré qu’il ait soulevé un sujet sensible, il a su faire de l’euphémisme au point d’en donner le sourire.

Plus d'articles
Mali : La MINUSMA rend hommage aux 4 casques bleus ivoiriens tués