Le manoir de Benjamin Mendy « avait des portes verrouillables spéciales pour les pièces où les femmes étaient vi0lées »

Le défenseur de Manchester City, Benjamin Mendy, avait des chambres dans son manoir avec des « portes verrouillées spéciales » où il a vi0lé deux femmes, a entendu un jury.

L’homme de 28 ans est jugé par la Cour de la Couronne de Chester, accusé de huit chefs de vi0l, d’un chef de tentative de vi0l et d’un chef d’agression s3xuelle, concernant sept femmes. Il nie toutes les accusations.

Des images prises à partir de la caméra corporelle d’un policier auraient montré l’intérieur de son manoir du Cheshire, connu sous le nom de « The Spinney », y compris certaines portes qui ne pouvaient être ouvertes que de l’intérieur et ne pouvaient être déverrouillées que par quelqu’un ayant des connaissances particulières sur la façon de le faire.

Le journaliste de QC, Timothy Cray, poursuivant, a déclaré que le bureau et la chambre principale avaient des « portes verrouillables spéciales », qui ne pouvaient être ouvertes que de l’intérieur. Il a allégué que seule une personne qui savait comment déverrouiller les portes pouvait le faire.

« Deux des témoins allèguent des vi0ls dans ces pièces », a-t-il déclaré au tribunal. « Ils avaient l’impression d’être enfermés par ces portes verrouillées. »

Le jury avait déjà été informé que Mendy était un « prédateur » qui utilisait un « fixateur » en Louis Saha Matturie pour amener un « flot de femmes » chez eux pour des relations s3xuelles.

L’international français Mendy aurait commis ces infractions entre octobre 2018 et août de l’année dernière contre sept jeunes femmes. Son coaccusé Matturie, de Salford, est accusé d’infractions concernant huit jeunes femmes. Il nie huit chefs de vi0l et quatre chefs d’agression s3xuelle.

Similaires