Le meurtrier de Samuel Paty enterré en Tchétchénie (vidéo)

L’assassinat du professeur français Samuel Paty, tué le 16 octobre pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves est encore frais dans les mémoires. Son meurtrierAbdoullakh Anzorov, un réfugié d’origine russe tchétchène de 18 ans, l’avait décapité puis revendiqué son geste dans un message audio en russe où il disait avoir «vengé le prophète» Mahomet, reprochant au professeur de l’avoir «montré de manière insultante». 

L’homme avait été abattu peu après. Abdoullakh Anzorov a été enterré le dimanche à Chalaji, un village situé une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale tchétchène Grozny, ont annoncé des médias et comptes sociaux russes. Selon le site spécialisé sur le Caucase Kavkazski Ouzel, l’accès au village était bloqué par les autorités le temps de l’enterrement, précise Kavkazski Ouzel.

Des vidéos de l’enterrement montrant une foule relativement nombreuse, dont des parents et amis de la famille Anzorov, chantant en tchétchène et accompagnant sous des chutes de neige le cercueil du jeune homme, ont été publiés sur Telegram.

Les médias officiels tchétchènes n’ont parlé ni du rapatriement du corps, ni de l’enterrement, et le Kremlin a indiqué ne pas disposer d’information concernant l’enterrement. «Ce sujet est sans équivoque. Il s’agit d’un meurtre, d’un terroriste, dont l’acte mérite d’être fermement condamné et qui est inacceptable», a indiqué le porte-parole de la présidence russe.

Similaires