Le ministère du Développement à la Base à l’heure du bilan

Mme la ministre au milieu
Mme la ministre au milieu

Quel est le niveau de réalisation des projets et programmes du ministère du Développement à la base, au regard des moyens mis à sa disposition, quel bilan peut-on faire de la mise en œuvre des actions courant 2016, quels sont les objectifs atteints et que reste-t-il à faire pour faire reculer les frontières de la pauvreté et atteindre un niveau satisfaisant d’inclusion de la population ?

C’est pour répondre à ces questions que le ministère dirigé par Mme Victoire Tomegah-Dogbe a tenu ce mardi 27 décembre à Lomé, la revue annuelle de 2016. Occasion aussi pour le ministère de valider les Plans de travaux et budget annuel (PTBA) pour 2017.

Le rapport présenté ce mardi par le ministère donne une satisfaction globale en termes d’atteinte d’objectifs, de réalisations et d’inclusion de la population.  Ainsi, il fait état de 90,33 % de taux d’exécution de la lettre de mission, un taux de réalisation physique moyen du PTBA de 74,07 % et sur le plan financier, un taux moyen de décaissement de 91 %.

Selon la ministre Victoire S. Tomegah-Dogbe, quatre (4) axes essentiels ont orienté l’action de son ministère. Il s’agit de l’amélioration du cadre de vie, de l’amélioration de l’inclusion sociale et financière, de la promotion de l’autonomisation des jeunes et du développement de l’artisanat. Pour chaque secteur, un rapport détaillé des réalisations a été dressé.

Ainsi, «(…) Au titre de l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base ; 390 infrastructures socio-communautaires et économiques ont été mises en place, notamment : 153 bâtiments scolaires, 58 forages, 120 infrastructures marchandes, 6 unités de soins périphériques, etc. ; 1.400 groupements ont été accompagnés pour des Activités Génératrices de Revenus ; 1.900 Comités de Développement à la Base (CDB) ont été renforcés pour leur structuration ; 88.000 élèves bénéficient de repas chaud dans le cadre de l’alimentation scolaire ; 20.700 personnes ont été touchées à travers le projet des transferts monétaires.

«(…) S’agissant de l’inclusion financière, plus de 135.000 nouvelles personnes ont bénéficié des trois produits du FNFI en l’occurrence l’APSEF,  l’AGRISEF et l’AJSEF ; ce qui porte à plus 700.000, le nombre de personnes touchées par le FNFI depuis son lancement en janvier 2014. Pour cette année encore, près de 217.000 crédits ont été renouvelés pour un montant de plus de 18 milliards de FCFA. Par ailleurs, un nouveau produit assurance a été lancé.

«(…) En ce qui concerne la promotion de la jeunesse et de  l’emploi des jeunes ; les dispositifs du FAIEJ, du PRADEB et l’ANVT ont permis de créer plus de 8 300 emplois durables essentiellement en faveur des jeunes. 11 400 emplois temporaires ont été créés, à travers principalement les travaux de haute intensité de main d’œuvre ; 5.830 jeunes ont bénéficié des appuis en termes de formation, équipements et de financements du PRADEB et FAIEJ ; près de 2400 nouveaux volontaires ont été mobilisés par l’Agence Nationale du Volontariat ; 550 entreprises ont été créées par les jeunes à travers le FAIEJ et le PRADEB ; des activités socio-éducatives ont été organisées et ont touché 50.000 jeunes.

«(…) Enfin en ce qui concerne la promotion  de l’artisanat,  1.600 maîtres artisans ont été formés en entrepreneuriat  et sur d’autres thématiques techniques ; 500 artisans ont participé aux différentes foires nationales et internationales pour la promotion et la valorisation des produits artisanaux », a déclaré la ministre.

Des résultats satisfaisants qui sont à mettre à l’actif de la stratégie du ministère qui est de mener des actions spécifiques à travers des agences spécialisées et de compter sur les ressources humaines de qualité. «(…) C’est aussi l’occasion de mettre en exergue, pour mieux les capitaliser l’année prochaine, les leviers de notre approche de travail qui ont permis d’atteindre ces résultats déterminants que je viens de mentionner. Ces principaux  leviers de résultats en  2016 sont au nombre de six et peuvent se résumer comme suit : 1) Suivre les résultats de nos  actions ; 2) Innover pour mieux répondre aux besoins des  populations à la base ; 3) Optimiser notre proximité avec les  populations ;  4)  Rechercher le maximum de synergie ; 5) Mobiliser les ressources ; 6) S’engager encore plus pour relever des défis encore plus importants», a- t-elle ajouté.

Plus d'articles
Vladimir Poutine : cette propriété à plus de 720 milliards de FCFA qui fait scandale