in ,

Le PNJE-Togo se prépare pour la COP 21

Cop_21Les jeunes togolais n’entendent pas rester en marge de la conférence sur le climat qui se tiendra en décembre 2015 à Paris.

A cet effet, des jeunes réunis au sein du Parlement National de la Jeunesse pour l’Eau, PNJE–Togo ont animé une journée de réflexion ce lundi 10 août à l’auditorium de l’Université de Lomé. Il s’agit de trouver des recommandations qui serviront de lobbying auprès des responsables politiques togolais à la COP 21.

Pour le président du PNJE-Togo, Flamé Ahianfor, l’atelier fait partie « d’un projet initié par le ministère des Affaires Etrangères français et le Parlement mondial de la jeunesse pour l’eau et s’inscrit dans l’idée de donner aux jeunes la possibilité de faire des propositions qui seront adressées aux décideurs et différentes parties prenantes lors de la COP 21 à Paris. »

Ils entendent aussi par ces réflexions mettre en place une plateforme constituée de jeunes et des médias qui servira de cellule de veille pour qu’au-delà de la COP 21, les engagements qui seront pris par nos autorités, ne puissent pas dormir dans des tiroirs.



Deux jeunes Togolais au Seedstars Abidjan

La jeunesse, clef de voûte du développement durable