Le port du casque, un geste civique qui sauve des vies

caskLongtemps négligé par une partie de la population, principalement les jeunes élèves et étudiants, le port de casque est aujourd’hui nécessaire sinon même indispensable surtout à cette période de rentrée universitaire et de fêtes de fin d’année où les accidents ne se font pas rares. La nécessité doit obliger tous les usagers des engins à deux roues à porter le casque. 

Dans notre pays l’accident de circulation est un phénomène qui fait de milliers de victimes chaque année. La plus part des victimes constitue les jeunes principalement les jeunes élèves et étudiants.Ces accidents ont pour conséquences des blessures à la tête qui constituent la principale cause de décès chez les motocyclistes. Pourtant la majeure partie de ces chocs peuvent être évités et cela à travers nos comportements et les gestes parmi lesquels le port de casque en est un qui peut sauver notre vie. Le port du casque est le moyen le plus efficace pour réduire les blessures à la tête et ainsi les décès provoqués.

En effet, entre le 1er janvier et le 30 septembre 2013, la police et la gendarmerie ont dénombré 4295 accidents de circulation faisant 516 morts et 6345 blessés.

Ces chiffres nous prouvent d’emblée l’existence du danger qui doit être autre de préoccupation car que sa soit des motos cyclistes, chauffeurs de taxis ou même de gros porteurs, des piétons, tout le monde a une part de responsabilité.

Pour les usagers des engins à de roues (moto et vélo) le port de casque est l’acte civique qui permet à la fois de sauver sa vie et celle des autres.

Plus d'articles
Mali : Sidiki Diabaté libéré !