Le « Ride du smartphone » a de lourdes conséquences sur la santé humaine

Il faut noter que 45 % des Français sont plus heureux grâce à leur smartphone. Il faut dire que ce couteau-suisse a plus d’une corde à son arc. Remplaçant la carte routière, le téléphone fixe, le réveil et l’appareil photo, il est tant intégré dans le quotidien des Français que 40 % préfèrent passer une journée sans parler plutôt que sans lui.

Une addiction qui peut avoir un véritable impact psychique (problèmes de sommeil, complexe du parent mort, phubbing…) et physique. Selon une étude américaine réalisée par le Dr Kenneth K.Hansra, le « text neck » – la tendance à courber la nuque quand on utilise son téléphone – pèse lourd sur nos vertèbres. De 5 kilos au repos, la tête peut atteindre les 20 kilos, selon l’angle d’inclinaison. Un phénomène qui a, aussi, des conséquences sur le vieillissement de la peau, selon Joëlle Salvador-Sime.

L’impact mécanique du téléphone : rides en collier et pli en Y sur le décolleté
La Responsable Formation d’Académie Scientifique de Beauté met en garde contre l’utilisation abusive du téléphone et de l’ordinateur. 

« Des rides “en collier” apparaissent entre le cou et le menton lorsque la tête se penche (…) La position voûtée peut également dessiner un pli en forme de Y au niveau du décolleté ». Si bien que « le temps passé tête baissée le nez sur son smartphone accélère le vieillissement cutané dans cette zone et favorise aussi l’apparition du double menton ».

Les conséquences de la lumière bleue : un stress oxydatif exacerbé
Parallèlement à cet effet mécanique, les rayons HEV (Haute Energie Visible), ou lumière bleue, des écrans favorisent le stress oxydatif. Si bien qu’à long terme, s’y exposer chaque jour peut exacerber rides et ridules. Une raison supplémentaire d’appliquer quelques astuces insolites pour être moins accro à son téléphone.
Comment limiter le vieillissement du cou ?

 Protéger son cou du soleil

Comme le cuir chevelu, le cou est bien souvent le grand oublié des protections solaires. Pourtant, il subit, lui aussi, les méfaits d’une exposition excessive aux rayons UV.

 Traiter cou et décolleté comme le visage

De même, cou et décolleté sont parfois négligés lors de la routine de soin consacrée au visage. Un oubli qui fait le lit des rides et du relâchement cutané, ces zones étant particulièrement fines et moins protégées. 

Afin de limiter la perte de fibres de soutien (élastine et collagène), on les traite avec des cosmétiques anti-âge adaptés – voire spécifiques, comme le Soin Lift Galbe Académie Scientifique de Beauté qui lutte contre les rides et l’empâtement du double menton.

 Pratiquer l’automassage

L’automassage du visage permet de booster l’éclat du teint, de donner plus de volume aux lèvres, ou encore de tonifier le cou ! On s’y adonne donc dès que possible, en n’oubliant pas que la prévention est le meilleur bouclier contre le vieillissement.

Similaires