in ,

Le ‘Social Media Cream’ de AIESEC-UL pour révolutionner l’usage des plateformes numériques par les jeunes

AIESEC Université de Lomé organise, le samedi 26 mai prochain à ESIBA Business School, le premier numéro du ‘Social Media Cream’, un concept innovant pour ramener les jeunes au cœur des opportunités du numérique.

Cet événement n’est pas né ex nihilo, mais du constat de l’utilisation par les jeunes, à des fins néfastes, des réseaux sociaux et des différents canaux de communication digitale. Il s’agit donc pour AIESEC-UL, à travers cet événement dont la participation est gratuite sur inscription préalable via le lien dédié, d’éveiller chaque jeune sur la valeur ajoutée qu’il pourrait tirer de ces outils afin de développer sa confiance en soi, sa capacité de communication et son leadership.

Pour ce numéro, des communications sur le ‘personnal branding’ et les métiers du web seront données respectivement par Edwige Mensah, bloggeuse et Social Media Manager et Marcellin Tchamedji, Manager Général de JimsCom.

Egalement, le ‘Social Media Cream’ sera une occasion pour permettre aux jeunes passionnés de la technologie de toucher du doigt certains aspects des métiers du numérique. Pour ce faire, deux ateliers pratiques sur le ‘blogging’ et le ‘community management’ seront animés respectivement par Guillaume Djondo, consultant en communication digitale et CEO d’Hikari Concept et par John Zidah, Growth Hacker & Manager à QuodDigital.



A terme, il s’agit selon Odilon Hounkpati, Vice-président de AIESEC Université de Lomé, d’inciter « les jeunes à la production de contenu de qualité, et plus spécifiquement de les outiller sur les opportunités de métiers dans le domaine du web premièrement et ensuite, les conscientiser sur une meilleure utilisation des plateformes connectées ».

Pour s’inscrire, accédez à ce lien.




Ad Banque Atlantique

4è édition du Fest’immo avec Orabank et WellCity : l’immobilier a toujours le vent en poupe !

Concours de recrutement des fonctionnaires de police session mars 2018 : plus de 5.500 candidats déclarés admissibles