in

Le talon d’Achille des coronavirus décrit par des scientifiques

Des scientifiques de l’Institut de sciences biomédicales de l’université de Géorgie, dans leur étude publiée dans la revue Science, ont indiqué avoir trouvé le talon d’Achille propre à plusieurs coronavirus, un espoir pour l’élaboration d’un vaccin efficace contre le nouveau virus. Les coronavirus SRRS-CoV-1SRAS-CoV-2 et MERS-CoV présentent les mêmes vulnérabilités.

Du fait que les antiviraux traditionnels influent sur les enzymes virales qui mutent et produisent une résistance aux médicaments, l’étude souligne qu’il est plus efficace d’agir sur les protéines qui sont responsables de la réplication du virus. Plus de 300 protéines produites par une cellule infectée et qui interagissent avec les virus ont été identifiées, avec en nombre déjà moins élevé, une vingtaine, celles qui influencent des particules virales dans le corps humain.

Participant au déplacement des molécules protéique du cytosol aux mitochondries et à l’activation de leurs protéines d’alarme, la protéine Tom70 par exemple aide les coronavirus. Cependant, elle peut être utilisée comme une cible pour les médicaments antiviraux à large spectre, car elle entre en interaction avec le gène du coronavirus Orf9b, rapporte Sputnik.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Dubaï / Covid-19 : création d’un nouveau visa spécial travailleurs à distance

Elon Musk : le nouveau prix de la Tesla Model S a une signification bien particulière