Le temps est compté pour l’incivisme dans nos facs

Le temps est compté pour l’incivisme dans nos facsL’Université de Lomé a accueilli une étape de la tournée de sensibilisation de la Direction de la formation civique sur la paix, la non-violence et la culture de l’excellence, à travers un atelier ouvert ce mercredi 23 décembre en son sein.

Une initiative pour outiller les étudiants sur  les valeurs qui soutendent la paix, à savoir la tolérance, la cohabitation pacifique avec l’acceptation de l’autre quelle que soit son origine, son obédience religieuse ou politique, ainsi que l’édification sur les conséquences désastreuses de la violence sur leur vie et l’économie nationale.

Un choix de cette université qui n’est pas dû au hasard, au vu des différentes crises répétitives dont elle a été l’hôte, a souligné le Délégué général des étudiants de l’Université de Lomé, Gerry Adoh.

‘Depuis quelques années, on constate un déficit de la conscience citoyenne chez la plupart des jeunes (…) Je pense qu’à travers cette formation, nous pourrions recevoir des communications édifiantes qui pourront orienter nos réflexions vers une nouvelle citoyenneté qui nous permettra d’être de bons citoyens’, a-t-il ajouté.

Plus d'articles
Kylian Mbappé : voici la condition que fixe le PSG pour son transfert au Real Madrid