Le Togo compte améliorer la productivité dans les filières plantes à racines et tubercules

Améliorer la productivité et les rendements agricoles dans la culture de certains produits des filières plantes à racines et tubercules, telle est la mission que s’assignent les autorités togolaises pour la prochaine campagne agricole.

Pour ce faire, une centaine d’acteurs des régions de la Kara, Centrale, Plateaux et Maritime ont reçu dans ce sens durant toute la semaine écoulée, une formation pratique au Centre de recherche agronomique du littoral à Davié.

Organisée par le ministère de l’agriculture, cette formation visait à outiller les producteurs aux techniques de multiplication et de conservation de l’igname, du manioc et de la patate douce.

Les trois espèces, cultivées sous plusieurs variétés dans 35 préfectures sur 39, et produites en plusieurs dérivés (tapioca, gari, fécules/amidon, pain, frites…), sont les denrées les plus produites en volume et elles occupent plus de 15% de la surface agricole totale du pays.

Similaires