in

Le Togo désormais fixé sur le résultat de son EPU

Siège du Conseil des droits de l'Homme à Genève
Siège du Conseil des droits de l'Homme à Genève
Siège du Conseil des droits de l’Homme à Genève

Le Conseil des droits de l’homme a adopté ce jeudi 16 mars le rapport final de l’Examen Périodique Universel (EPU) du Togo.

Il ressort de ce rapport que sur les 195 recommandations issues de l’examen, le Togo en a accepté 167, parmi lesquelles 26 ont été déjà mises en œuvre, et a pris note de 28.

Les délégations des États ont félicité le Togo, au cours de la séance d’adoption, pour sa participation active et constructive dans le processus de l’EPU, pour avoir accepté la grande majorité des recommandations qui lui ont été faites et pour les efforts déployés par le Gouvernement pour s’y conformer.

À cet égard, elles ont exhorté les partenaires techniques et financiers à accompagner le Togo dans la mise en œuvre de ses actions pour le renforcement des droits de l’homme et la consolidation de l’état de droit.

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Chef de la délégation togolaise Kokouvi Agbetomey, a indiqué que le gouvernement, après l’adoption du rapport final, se propose d’organiser des ateliers sectoriels de restitution de celles-ci afin de recueillir les observations de toutes les parties prenantes en vue de l’élaboration et de la validation d’un plan d’action quinquennal de mise en œuvre.

Il a insisté sur le fait que, tout comme ce fut le cas au premier cycle, c’est par l’approche participative et inclusive que seront mises en œuvre les recommandations acceptées.



Ahmad Ahmad, nouveau président de la CAF

Relever les énormes défis