La gouvernance des ressources en eau du bassin du fleuve Mono représente un énorme défi pour le Togo et le Bénin. Conscients de la situation, les chefs d’Etat des deux pays ont, avec l’appui des partenaires en développement, créé l’Autorité du bassin du fleuve Mono. Un organe qui sera opérationnel dans quelques heures.

Lire aussi : The Voice Afrique Francophone : Vers une 2e victoire pour le Togo ?



Cet organe est créé pour une exploitation judicieuse et durable des ressources qu’offre le bassin du mono. Les deux chefs d’État ont également désigné le directeur et le directeur adjoint de l’organe. Ces deux responsables seront nommés au cours de la 2e session ordinaire du Conseil des ministres de l’Autorité du bassin du fleuve Mono qui se tient actuellement Lomé.

Lire aussi : Togo : Denyigba, le nouvel album de King Mensah

Cette 2e session qui se tient au lendemain de la rencontre du comité des experts des 2 pays, se veut un cadre pour examiner les propositions retenues par ce comité. L’objectif est donc de donner le coup d’envoi de l’Autorité du bassin du Mono, un fleuve partagé par le Togo et le Bénin.

Lire aussi : Togo / Fonction publique : le résultat du concours des Enseignants disponible

À en croire le ministre togolais de l’eau, de l’équipement rural et de l’hydrologique villageoise, président du Conseil des ministres, Antoine Lékpa Gbegbéni, le directeur et son adjoint prennent fonction donc à partir de cette session de Lomé.