>

Le Togo expose son 7e art au Fespaco 2021

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le Togo est en compétition avec sept œuvres cinématographiques et audiovisuelles au FESPACO de cette année.

Ce Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) s’est ouvert le 16 octobre dans la capitale burkinabè.

Il prendra fin le 23 octobre prochain. Le Togo se présente en compétition avec 4 œuvres dans les catégories animation et 3 films.

Les portes-flambeau du Togo dans la catégorie ‘’animation’’ sont : Ingrid Agbo, réalisatrice de « Akplokplobito », Koami Tréinnou AMAVI dont l’œuvre est « La loi du plus fort », Jessica ALEMDJRODO et Robby Cottard (France) avec leur production « Le jardin d’ataraxie » et Boris KPADENOU qui a signé « Mofiala ».

Les films fictions des écoles africaines du cinéma du Togo à cette vitrine du son et de l’image sont « Nugbedodo » ou promesse de Yao Prudencio AMOUZOU et « Subtil » de Dissirama BESSOGA.

Le documentaire long métrage « Becoming black » de Inès JOHNSON-SPAIN est quant à lui présenté sous la bannière togolaise dans la catégorie ‘’documentaire Panorama’’ mais en hors compétition.

Outre ces productions cinématographiques et audiovisuelles en compétition, le ministère de la culture et du tourisme, à travers la direction nationale de la cinématographie (DNC), organise le 21 octobre prochain, des projections de films financés par le Fonds d’aide à la culture (FAC).

Une conférence est aussi prévue le 20 octobre 2021 autour du Code du cinéma et de l’image animée, adopté le 21 septembre dernier par l’Assemblée nationale, dans l’objectif de mettre davantage le cinéma togolais sous les feux de la rampe.

Par ailleurs, conjointement à la participation au Fespaco, le Togo expose son 7ème art, au Marché international du cinéma et la télévision africains (MICA), la plateforme de rencontre entre producteurs, distributeurs, diffuseurs et porteurs de projets africains.

L’objectif pour le pays est de promouvoir davantage le cinéma local et de relever le niveau de compétitivité du secteur, notamment à l’international.