Le Togo fait un nouveau pas dans le développement de l’économie bleue avec l’appui du Japon

Au Togo, chaque année, la pêche fournit environ 25.000 tonnes de poissons et contribue à 4,5 % du PIB primaire. Ce secteur porteur de richesses emploie plus de 22.000 acteurs dont plus de 55 % sont des femmes.

En vue d’améliorer les conditions de travail de tous les acteurs du secteur répondant ainsi aux normes internationales, un nouveau port de pêche, fruit de la coopération Togo-Japon avait été inauguré par le président de la République à Gbetsogbe-Baguida, le 24 avril 2019.

L’arrivée de Premier ministre Mme Victoire Tomegah Dogbé
Le discours du ministre de l’Économie Maritime, de la pêche et de la protection côtière M. Kokou Edem Tengue

Pour renforcer les capacités de cet ouvrage, de nouvelles infrastructures annexes viennent compléter l’appui du Japon dans l’aménagement du nouveau port de pêche de Lomé à travers les fonds de contrepartie du don japonais hors projet Kennedy Round pour un montant de 901.377.895 FCFA HT.

Les nouveaux locaux ont été inaugurés ce vendredi 9 avril 2021, par le Premier ministre Mme Victoire Tomegah Dogbé accompagnée de plusieurs autres ministres notamment le ministre de l’Économie Maritime, de la pêche et de la protection côtière

Le discours de Mme le Premier ministre
La coupure du ruban et la remise des nouveaux locaux
Une partie des nouvelles infrastructuures

Autre temps fort de la journée, la visite guidée des locaux neufs par Mme le Premier ministre, les membres du gouvernement ainsi que la remise de 1650 gilets de sauvetage par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) aux pêcheurs afin de prévenir les pertes en vies humaines en cas d’accidents en mer.

Notons que la remise de ces infrastructures composées notamment du marché à poisson, de boutiques de vente d’articles de pêche, d’ateliers de réparation de moteur hors-bord, des magasins d’entreposage des engins de pêche et des boxes pour les mareyeuses illustrent ‘‘la volonté du Chef de l’Etat à davantage améliorer les conditions de travail des populations qui vivent de l’activité de la pêche’’.

Les gilets offerts aux pêcheurs
La visite guidée du site

Par ailleurs, afin de pallier les effets néfastes de l’érosion côtière, des mesures d’urgence devraient être prises. C’est dans ce contexte que le projet WACA a été engagé par les autorités à la suite de l’initiative personnelle d’un géomorphologue togolais, M. Eklou Natey Deo, qui consiste à “piéger le sable marin par un procédé ingénieux”.

L’état alarmant de la plage de la plage avant le lancement des travaux
La visite les sites où ont débuté les travaux du projet WACA

Une visite du Premier ministre Victoire Tomegah Dogbé et des membres du gouvernement ainsi que des autorités locales, a donc été opérée sur les sites où les travaux d’urgence ont débuté notamment à Agbavi et à Gbodjomé afin de constater l’avancée des ouvrages et ‘‘ rassurer les populations quant à la volonté du Chef de l’Etat à mettre tout en œuvre pour lutter contre l’érosion côtière, les inondations et le développement de l’économie bleue’’.

M. Eklou Natey Deo exposant l’avancée des travaux à Mme le Premier ministre
Une partie des travaux réalisés
Plus d'articles
Covid-19/Côte d’Ivoire : des propriétaires des bars, restaurants et boites de nuits crient leur détresse et lancent un appel au Chef de l’État