Professeur Moustafa Mijiyawa, ministre en charge de la Santé


Le Projet régional de renforcement des systèmes de surveillance de maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) a été lancé ce jeudi 1er février à Lomé. Il est financé par la Banque mondiale à hauteur de 10,5 milliards de FCFA pour la période 2017-2023.

Il permettra au Togo comme aux 14 autres pays de la CEDEAO de renforcer leurs capacités de surveillance pour une meilleure gestion des crises sanitaires.



L’expérience amère de la maladie à virus Ebola a été l’illustration de la faiblesse des systèmes de surveillance et de riposte dans l’espace CEDEAO. Elle a permis aux pays de la région de se concerter pour mettre en place ce projet afin d’éviter dorénavant ces lourdes pertes en vies humaines et ses conséquences socio-économiques.

Pour le Coordonnateur du Projet, Dr Awokou Fantchè, le REDISSE vient appuyer les systèmes de surveillance des maladies avec un renforcement des capacités au niveau communautaire pour le dépistage rapide des cas de pathologies.

Il prendra en compte également le renforcement des capacités des laboratoires de districts sanitaires du Togo, la mise à disposition de médicaments et de vaccins pour venir à bout des foyers d’épidémie qui se déclencheront, a-t-il ajouté.