Le Togo s’équipe davantage pour la lutte contre les armes légères et de petits calibres

Les membres de la commission nationale de lutte contre les armes légères et de petits calibres sont en formation de quatre (4) jours depuis ce 4 février 2019 à Lomé.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme de soutien à la mise en œuvre du traité sur le commerce des armes de l’union européenne. Son objectif est d’aider le Togo à s’approprier les techniques de collecte et de compilation des donner en vue de préparer son rapport qu’il doit présenter dans trois (3) mois aux instances des Nations-Unies.

Il est à noter que les armes légères et de petits calibres font plus de victimes que les autres types d’armes et leurs transferts illicites peuvent alimenter, intensifier et prolonger un conflit et contribuer ainsi aux violations des droits de l’homme.

C’est pour lutter contre ce phénomène que le Togo a ratifié en 2015, le traité sur le commerce des armes (TCA), un traité qui bénéficie de l’accompagnement de l’union européenne dans sa mise en œuvre.

« Cet événement vise à accompagner le Togo vers la rédaction de son premier rapport initial aux instances des Nations-Unies. La deuxième thématique sera la coopération interministérielle, la troisième thématique sera le transit et au transport et la quatrième thématique est destinée à discuter avec l’équipe des experts nationaux de la mise en place d’une liste nationale de contrôle qui permettrait aux acteurs togolais commerciaux et non commerciaux de savoir exactement quels sont les biens qui sont visés par le transfert des armes », a expliqué Dr Sylvain Pell, expert français.

Rappelons que ce traité adopté en avril 2013, a été signé par plus de 130 pays à travers le monde.

Plus d'articles
A vos marques, prêts, partez