Le Togo sera bel et bien au 2ème cycle de l’EPU

Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Pius Kokouvi Agbetomey
Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Pius Kokouvi Agbetomey

Le 31 octobre 2016, le Togo, à l’instar de 10 autres pays, sera soumis à l’examen de la situation des droits de l’Homme dans le pays. Cet examen se déroulera dans le cadre de l’Examen périodique universel (EPU), qui se tiendra du 31 octobre au 11 novembre à Genève.

Cet examen, qui est à son 2ème cycle, a pour but de permettre aux Etats examinés de faire part des développements intervenus sur le plan des droits de l’homme dans le pays depuis l’examen du premier cycle de l’EPU tenu en avril 2008. Il leur donne l’occasion d’énoncer les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations faites au cours de l’examen précédent.

Plusieurs thématiques liées au respect des droits de l’Homme seront examinées. Il s’agit entre autres de l’égalité et l’équité des sexes; les mesures qui devraient être prises à l’encontre des violences envers les femmes; les conditions dans les lieux de détention, les allégations de torture et de mauvais traitements; les questions de harcèlement et d’intimidation des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme; l’usage de la force par la police dans les rassemblements pacifiques; la lutte contre la traite et le travail des enfants; la lutte contre la pauvreté et l’ampleur du chômage; l’insécurité alimentaire et la malnutrition; le manque de logements adéquats, l’accès insuffisant aux services de santé; les initiatives visant à renforcer le système judiciaire.

Les documents comme le rapport national produit par le Togo, une compilation des rapports des experts des droits de l’homme et les informations provenant d’autres parties prenantes comme les institutions nationales des droits de l’homme seront examinés pour ce faire. La délégation du Togo sera conduite par le Garde des sceaux, Ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Pius Kokouvi Agbetomey.

Notons que L’EPU est un mécanisme unique qui permet d’examiner la situation des droits de l’homme dans les 193 États membres des Nations Unies. Des recommandations seront formulées à l’endroit des pays examinés et celles du Togo auront lieu le 4 novembre prochain.

Suivre les retransmissions de l’EPU en direct via webcast ici

Similaires